AccueilMembresFAQGroupesCalendrierRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gros Bill et Mary Sue : Ennemis de tous!

Aller en bas 
AuteurMessage
Verity

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Partout et nul part

MessageSujet: Gros Bill et Mary Sue : Ennemis de tous!   Dim 16 Sep - 21:22




    Rôlistes novices, lisez ceci religieusement car cela contribuera à faire de vous un BON rôliste! Rôlistes chevronnés, lisez tout de même, ne fut-ce que pour votre plaisir!

    Ce post est destiné à pointer du doigt deux fléaux du rôleplay que si vous ne les connaissez pas, vous apprendrez à HAÏR, j'ai nommé le Gros Bill et la Mary-Sue! Nous allons dresser ci-dessous deux rapide descriptifs de ces fléaux afin que vous puissiez rapidement les reconnaître, éviter de tomber dans le piège engluant d'un topic en leur compagnie et le cas échéant, savoir comment les moucher, le but étant pour les personnes légèrement atteintes, de corriger leur défaut, pour les incurables, de les dégoûter de rôler parmi nous!

    Bien sûr, il s'agit ici d'une caricature et vous seriez au comble de la malchance si vous cumuliez tous les défauts du Gros Bill ou de la Mary Sue mais si jamais vous vous reconnaissez dans l'un ou l'autre de leurs aspects, remettez-vous en question, vous pourriez être perçu comme un gros bill ou une Mary Sue par d'autres rôlistes.


    Le Gros Bill



    Un gros Bill (ou grosbill) est un rôliste qui n'a avant tout pas compris le véritable objectif du rôleplay. Là où certains considèrent le jeu de rôle comme une activité de loisir et de coopération où chacun s'accorde des opportunités afin de rendre leur topic intéressant et de le faire sans cesse rebondir, le grosbill y voit une activité hautement compétitive où le but est d'écraser tout le monde, y compris ses alliés.

    Le principe du jeu de rôle est de coopérer pour accomplir une tâche. Mais le gros Bill, lui, ne l'entend pas de cette oreille. Son but est d'être le meilleur. Meilleur que les méchants, que les autres joueurs voire meilleur même que le maître du jeu car lui, il a mérité de gagner sans se fouler. Le grosbillisme traduit souvent une existence IRL (in real life = dans la vie réelle) malheureuse et triste. La vie IRP (in role play = dans le jeu de rôle) lui sert donc d'exutoire. C'est le seul moment où il se sent exister et compense pour sa misérable existence, comprenons-le ! Pour cela, le grosbill cherche donc le pouvoir absolu au sein du jeu ou, pour les plus primates d'entre eux, le simple fait d'être reconnu comme le plus fort, celui qui gagne ses combats quoi qu'il arrive! Il va donc exploiter les règles, les tordre, les tourner et les retourner à ce qu'il croit être son avantage pour créer un personnage abominable et surpuissant dont le but avoué est de pouvoir tout réduire en poussière si la fantaisie lui en prend. La triche ouverte le répugne un peu, mais le grosbill n'est pas contre un peu de magouille discrète, sur le ton "pas vu, pas pris."

    Au sein d'un groupe de joueurs, le grosbill est parfois difficilement repérable. Certains indices peuvent attirer l'attention, cependant.

    • Le Gros Bill présente souvent un petit côté "je sais tout sur tout" plus ou moins exacerbé. Il ne tient que très difficilement sa langue et il se fritte souvent avec le maître du jeu qui doit le recadrer régulièrement.
    • Le Gros Bill fait souvent preuve de mauvaise foi. Il s'invente de nombreux avantages, des passes droits et fait croire qu'il fait partie des personnes les plus en vue du forum sur lesquelles les animateurs et modérateurs étendent une aile bienveillante. Lorsqu'il est ouvertement en froid avec ces derniers, ce n'est jamais sa faute. Le Gros Bill n'aime pas perdre et donc se victimise dès qu'on se montre plus malin que lui (ce qui arrive parfois très souvent!).
    • Son personnage a un nom extrêmement créatif, du genre Krom le Barbare, Ultraman, Destructurator ou Master of All, peu importe le jeu auquel il participe. Le grosbill manque de talent pour tout sauf les chiffres tordus, et n'est pas à l'abri d'un plagiat en règle.
    • Si vous avez la malchance de tomber sur un Gros Bill sans le savoir ou le courage de commencer un topic malgré le fait que vous soyez au courant de son grosbillisme, vous reconnaîtrez le Gros Bill par sa tendance à régler les problèmes presque systématiquement par une overdose de violence et une arrogance à faire pâlir Michaël Vendetta!
    • Le Gros Bill a toujours fini le topic avant même que vous ayez posté votre premier message. Il râle dès que l'histoire ne se déroule pas rigoureusement comme il l'a rêvée afin qu'elle glorifie au maximum sa toute puissance. Si vous recevez des messages privés (MP) du style "Tu veux pas changer tel truc que tu as écrit?" un conseil : refusez ferment ou fuyez! De toute façon, un Gros Bill ne termine quasi jamais un topic qui ne tourne pas comme il l'a rêvé!

    Les personnages des Gros Bills sont heureusement très reconnaissables pour un oeil légèrement averti. Un gros bill crée pratiquement à coup sûr un personnage très fort, endurant, rapide, beau comme un dieu (quoi que ça, ce soit en option) et capable de tout faire, peu importe si ça semble logique ou pas. En ce sens, le personnage est l'extrême inverse du rôliste lui-même et traduit la frustration quotidienne que ce dernier ressent pour une raison X ou Y. En fait, un gros bill n'est pas tant un type de personnage (car certains personnages potentiellement surpuissants sont parfois admirablement bien joués) qu'un type de joueur qui voit dans le RPG une thérapie à sa vie triste et foireuse.

    Si vous croisez un grosbill, avant toute chose, ayez pitié. Vous avez en face de vous un être seul, abandonné, et pas gâté par la nature. Commencez par lui dire que son personnage est chouette, donnez-lui un paquet de caramels mous et tentez de discuter avec lui. Les Gros Bills ne sont souvent pas méchants dans le fond et il est parfois possible de les raisonner même si leur tendance revient régulièrement au galop. Si par contre vous tombez sur quelqu'un de foncièrement insupportable et imbu de sa personne, mettez un peu de curare dans son coca, sa mort sera rapide et sans douleurs et le monde vous en sera reconnaissant.


    La Mary Sue



    Tout comme le Gros Bill, la Mary-Sue (au masculin Gary Stu) est un personnage qui, bien que créé pour le rôleplay, n'a rien compris au principe fondamental de ce dernier. La Mary Sue partage de nombreux défaut avec le Gros Bill mais y pose des priorités différentes. Là où le Gros Bill veut être le plus fort, la Mary Sue veut être la plus belle, la plus riche, la plus intelligente, la plus gracieuse, la plus charmante, la plus plus en fin de compte!

    Les Mary Sue sont presque exclusivement des personnages féminins bien que quelques exemple au masculin aient été recensés. Elles sont très souvent rôlées par des jeunes filles préadolescentes qui incarnent en cette poupée fashion l'idéal féminin qu'elles veulent atteindre quand elles auront des seins ou par des gays qui projettent leur côté féminin dans ce personnage apparemment parfait.

    Les Mary Sue se reconnaissent aisément par leur grande beauté, leurs nombreux talents et leur vie apparemment parfaite destinée à un grand et brillant avenir. Une Mary Sue a gagné trois fois le concours de Miss Univers, gagne des millions d'euros sans en foutre une ramée, possède trois propriétés dans tous les endroits branchés de la planète, quatre animaux de compagnie, sait tout danser, de la Mazurka au break-dance en passant par la danse traditionnelle bantoue, chante mieux que Maria Callas et sait monter à cheval pour traverser une piste de danse tout en tenant un verre de Martini dans la main gauche et un canapé de tapenade de concombre au saumon norvégien dans la main droite. Elle dort seulement pour garder un teint frais, bois un dé à coudre d'alcool par soirée, mange trois grains de caviar pour ne pas grossir et rend n'importe quel être vivant amoureux de sa personne avec un simple "effet comeback" avec ses magnifiques cheveux.

    Bref! En un mot comme en cent, la Mary Sue est parfaite et tant que vous l'admettez, elle sera d'une compagnie exquise, à condition que la conversation mette son doigt dans son nombril et tourne autour. Probablement plus que le Gros Bill, la Mary Sue ne peut se remettre en question. La moindre critique à son égard est injuste et infondée. Tout le monde est jaloux d'elle un point c'est tout! La Mary Sue n'est souvent qu'une version idéalisée du ou de la rôliste qui se cache derrière elle. Comme le Gros Bill, la Mary Sue peut traduire une personnalité torturée et mal dans sa peau mais parfois il arrive que le rôliste partage la personnalité imbue et arrogante de son personnage. Ceux-là sont les plus dangereux car comme les Gros Bills, ils sont incapable de se remettre en question, ne comprennent ni n'acceptent aucune critique ou sanction et se victimisent à la moindre contrariété.

    La Mary Sue possède très souvent un super pouvoir ultra puissant mais, contrairement au Gros Bill, elle l'a choisi simplement parce qu'il en jette et qu'il complète sa panoplie parfaite de femme parfaite. La Mary Sue a toujours un détail extrêmement rare qui la rend unique comme des ancêtres illustres, des yeux violets ou un unique grain de beauté placé pile là où ça fait "le plus joli".

    Certaines Mary Sue, les plus difficile à reconnaître, tentent justement de masquer leur aspect parfaitement parfait en s'inventant quelques défauts souvent plus mignons qu'handicapants. Toutefois, dans 90% des cas, ces défauts ne sont jamais effectivement présents dans les rôleplays. D'autres fois, la Mary-Sue vire dans le tragique en présentant un élément victimisant tel un passé traumatisant (enfant abandonné, battue, ayant souffert du froid, de la faim, de la pauvreté) mais qui par le plus grand des hasards ne laisse aucune séquelle dans son comportement actuel. Enfin, certaines vont même jusqu'à la neurathénie en faisant tourner systématiquement leur topics autour de l'idée du sacrifice de leur personne à une cause.

    En résumé, vous pouvez reconnaître une Mary Sue à coup sûr grâce à ces signes avant-coureurs.

    • Un souci de perfection qui se traduit prioritairement par la beauté, la richesse, le talent, le tout accompagné d'un évident narcissisme qui est en réalité le reflet de celui du rôliste se cachant derrière Mary-Sue.
    • Comme le Gros Bill, la Mary Sue n'hésite pas à tenter de détourner le Background du forum à son avantage afin de bénéficier de passe droits et d'avantages.
    • La Mary Sue est persuadée que tout le monde l'aime. Ceux qui ne l'aiment pas ne sont que des jaloux.
    • La Mary Sue a la fâcheuse tendance à traiter tous ses partenaires de RP en faire-valoir qui ne servent qu'à souligner sa propre perfection.
    • La Mary Sue a presque toujours une attitude de prima donna très irritante pour ses lecteurs et envahit la Chatbox par sa présence. Elle supporte très difficilement de ne pas être le centre de l'attention et préfère encore créer la polémique pour faire parler d'elle plutôt que de ne pas faire parler d'elle du tout.
    • La Mary Sue est une mêle-tout comme il y en a peu. Son avis est le seul qui puisse compter et ses conseils les meilleurs du monde. Elle vous les donnera même si vous ne les avez pas demandés et se sentira vexer si elle se rend compte que vous ne les suivez pas.

    Vous l'aurez compris, la Mary Sue est probablement le personnage le plus désagréable qu'on puisse rencontrer car contrairement au Gros Bill qui est surtout irritant IRP, la Mary Sue est insupportable au quotidien et ses passages sur la Chatbox sont très souvent une véritable torture!

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gros Bill et Mary Sue : Ennemis de tous!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Prologue
 :: Enregistrement
-
Sauter vers: